Engagement en matière de développement durable.

Midor s’engage pour un mode de travail et de production durable à travers des projets concrets. Nous nous rapprochons ainsi de nos objectifs en matière de développement durable tant dans le domaine social qu’en matière d’environnement et d’efficacité énergétique.

Installation solaire sur le toit de Midor

Depuis 2012, le toit de la fabrique de glaces comporte 311 modules photovoltaïques, soit une surface totale de 600 m2. L’installation solaire produit 100 000 kWh chaque année, ce qui suffirait pour approvisionner 28 ménages en électricité pendant une année. L’énergie solaire ainsi obtenue est utilisée pour la fabrication de glaces.

Récupération de la chaleur au niveau de la production

Nous avons mis en service la première pompe à chaleur en 2008 dans la centrale de refroidissement de l’usine de glaces, et la deuxième en 2014 dans celle de l’usine de biscuits. La chaleur dégagée par 12 compresseurs à vis et 30 petits systèmes de refroidissement est amenée à une température de 60°C par les deux pompes à chaleur et utilisée pour chauffer l’eau sanitaire. Cela réduit la consommation de gaz naturel de 3000 MWh et les émissions de CO2 de 600 tonnes chaque année. On réalise en outre une économie de plus de 2 millions de litres par an sur la consommation d’eau des tours de refroidissement.

Plus de places de formation d’ici 2020

D’ici 2020, Midor offrira à 30 apprentis une formation d’excellente qualité dans différents métiers, ce qui représente 5 places d’apprentissage supplémentaires par rapport à 2013.

Recyclage et emballages

Nous avons réduit la hauteur de nos sachets de biscuits de 2 cm et économisons ainsi une belle quantité de plastique: pas moins de 1,5 tonne de matériaux d’emballage par année.

Produire de l’air comprimé intelligemment

En 2016, nous avons remplacé notre centrale d’air comprimé afin d’économiser de l’énergie. Nous avons ainsi pu réduire de 25 % l’électricité consommée pour produire l’air comprimé nécessaire, par exemple, pour exploiter certaines chaînes de production, pour monter la crème ou pour nettoyer les machines.

Augmenter la part de déchets organiques recyclés

Jusqu’à présent, les produits emballés qui présentaient des défauts de qualité devaient être incinérés. Désormais, ils peuvent être recyclés en granulés de fourrage ou pour fabriquer du biogaz. Cela se traduit par une réduction du volume des déchets de 95 tonnes par an.

Contribuer à une meilleure alimentation

Nos produits sains doivent remplir un cahier des charges en ce qui concerne la teneur en sel, en graisses, en sucre et en fibres alimentaires. Plus de 90 % des produits Blévita et Zwieback sont déjà conformes à ces Règles d’Or, qui sont désormais notre boussole lors de la conception de nouvelles recettes. Telle est notre contribution à une alimentation plus saine des consommateurs.
 
DE | EN | FR